Les mythes fondateurs (au Japon)

Aller en bas

Les mythes fondateurs (au Japon) Empty Les mythes fondateurs (au Japon)

Message par Anonymou le Dim 16 Avr - 21:52

Les bases et les mythes fondateurs.
Les kami sont les dieux du shintoïsme, et représentent les esprits de la nature ou des morts. Il en existe plusieurs milliers, de puissances variables...
Voici quelques mythes fondateurs faisant intervenir les plus puissants d'entre eux:


Izanagi et Izanami:
Les mythes fondateurs (au Japon) Izanagiandizanami5vt


Izanagi et Izanami étaient frère et soeur. Un jour ils descendirent du ciel de long de l'arc-en-ciel et Izanagi agita l'océan avec sa lance, puis la retira. D'une goutte d'eau naquit la première île, le couple vint l'habiter et ils dressèrent une grande colonne au milieu. Ils célébrèrent la première cérémonie du mariage, Izanagi contournant la colonne par la droite et Izanami par la gauche.

"Oh le beau jeune homme" dit Izanami.
"Oh la belle jeune fille" répondit Izanami.
Puis ils s'accouplèrent, mais leurs enfants ne furent que des êtres difformes. Izanagi dit que c'était sans doute parce qu'Izanami, contrairement aux règles, lui avait adressé la parole la première lors de la cérémonie. Ils recommencèrent.

"Oh la belle jeune fille" dit Izanagi.
"Oh le beau jeune homme" répondit Izanami.
Et cette fois leurs enfants furent les îles du Japon et les autres pays et les dieux de la mer, des vents et des arbres. Le dernier conçu fut le dieu du feu Kaguzuchi, mais celui-ci brûla sa mère en venant au monde et Izanami mourut et descendit en enfer.

Izanagi devint fou de désespoir et descendit à son tour aux enfers pour revoir Izanami. Mias elle avait déjà mangé la nourriture infernale et ne pouvait plus revenir. Elle lui dit adieu et le supplia de ne pas la regarder,mias il ne put y tenir et allume une torche. Mais il vit alors le corps en putréfaction d'Izanami, dévoré par les vers. D'horreur, il s'enfuit.

Izanami, cruellement humiliée, lui courut après pour se venger, mais il réussit à s'enfuir et à boucher l'entrée des enfers avec un lourd rocher. Puis il la répudia. Elle lui promit par vengeance de tuer chaque jour mille personnes, Izanagi lui répondit que chaque jour il en ferait naître mille cinq cents.

Souillé par l'enfer, Izanagi se purifia. En lavant son oeil gauche, il donna naissance à Amaterasu, la déesse du soleil ; en lavant son oeil droit, il enfanta Tsukiyomi, le dieu de la lune. Susanoo, le dieu des tempêtes, naquit de son nez.
Anonymous
Anonymou
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Les mythes fondateurs (au Japon) Empty Re: Les mythes fondateurs (au Japon)

Message par Anonymou le Dim 16 Avr - 22:01

La colère d'Amaterasu

Les mythes fondateurs (au Japon) Amaterasu2fw


C'était un jour où Susano-wo, le dieu des tempêtes et du chaos, avait été encore plus furieux qu'à l'ordinaire. On l'amena devant le conseil des dieux pour décider de sa punition. Mais pendant ce temps, il trouva le moyen de dévaster tout le domaine de sa soeur Amaterasu, la déesse du soleil. Celle-ci fut furieuse et se retira dans ses appartements, refusant d'en sortir

Au début les autres dieux ne se faisaient pas trop de soucis : ils pensaient qu'Amaterasu avait trop conscience de l'importance vitale qu'elle avait pour ne pas se raviser très vite. Mais elle persista, même après que Susano-wo eut été exilé sur terre en guise de - très grave - punition.

Sur terre, les humains ni les récoltes ne recevaient plus ni lumière ni chaleur et la situation devenait critique. Alors, l'un des dieux, eut une idée. Il demanda à tous les dieux de se rassembler autour de la porte d'Amaterasu et de chanter : "Le jour soit loué, où nous avons enfin trouvé une déesse aussi brillante que la grande Amaterasu, pour la remplacer!"
Amaterasu, entendant ces cris, se demanda à quoi pouvait bien ressembler une aussi belle déesse, et elle entrouvrit la porte de sa chambre, juste pour regarder, et avec l'intention de la fermer aussitôt. Quelle ne fut pas sa surprise de voir une déesse lumineuse et magnifique au milieu des autres dieux! Elle en oublia même de refermer la porte. Alors, elle se rendit compte au bout de quelques secondes que ce n'était qu'un miroir, et que c'était elle qu'on acclamait.

Déjà tous les dieux avaient remarqué que la porte était ouverte, et elle se sentit honteuse de s'être retirée aussi longtemps. Alors elle reprit sa place dans le ciel. Le miroir est depuis un des attributs d'Amaterasu.
Anonymous
Anonymou
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Les mythes fondateurs (au Japon) Empty Re: Les mythes fondateurs (au Japon)

Message par Anonymou le Dim 16 Avr - 22:20

Susanowo et Kusinada:
Les mythes fondateurs (au Japon) Susanoo6oh

Susano-wo avait été banni du monde des dieux et était parti à l'aventure sur terre dans un corps d'humain, quand il arriva dans le district d'Izumo où tout le monde était habillé en vêtements de deuil. Il demanda ce qui se passait, et on lui répondit que tous les ans, un monstre à huit têtes et huit queues nommé Yamata No Orochi venait enlever puis dévorer une jeune fille, et que cette année, c'était la dernière fille du roi, la princesse Kusinada, qui allait être sacrifiée.

Susano-wo fut invité à passer la nuit chez les parents de la jeune fille, et dès qu'il la vit, il propossa au roi se la sauver et de tuer le dragon en échange de sa main. Ils acceptèrent bien sur avec enthousiasme.
Susano-wo demanda aussi que tout le monde lui obéisse sans poser de questions. C'est ainsi que le lendemain il fit construire une palissade autour du village, percée de huit trous, et en-dessous de chaque trou il fit placer une énorme jarre.

Quand le dragon arriva, il vit la palissade, et pensa tout d'abord qu'il allait la carboniser, mais il sentit une bonne odeur : c'était du saké que Susano-wo avait fait placer dans les jarres. Et s'il brulait la palissade le saké brulerait aussi. Il décida donc de le boire avant, en effet dans chacun des huit trous de la palissade il avait juste la place de passer une de ses têtes.

Il avait presque fini de boire quand Susano-wo le provoqua au combat. Le dragon se mit à rire, pensant qu'il n'en ferait qu'une bouchée, mais il sentit la tête lui tourner... L'alcool ralentissait ses reflexes, et Susano-wo put esquiver toutes ses attaques et finir par lui trancher ses huit têtes. Dans une de ses queues il trouva une épée magique qui fut nommée Kusanagi (coupeuse d'herbe). Il la confia à sa soeur, et elle devint un des trois attributs d'Amaterasu.

Peu de temps après Susano-wo épousa Kusinada. Ils eurent de nomberux enfants, dont Okuni-Nushi, dieu de la médecine et de la magie.
Anonymous
Anonymou
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Les mythes fondateurs (au Japon) Empty Re: Les mythes fondateurs (au Japon)

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum