Strasbourg : mystérieux souterrain et lac infernal

Aller en bas

Strasbourg : mystérieux souterrain et lac infernal Empty Strasbourg : mystérieux souterrain et lac infernal

Message par Adidark le Dim 19 Mar - 18:18

Selon la légende, le Kindelsbrunnen (séjour des âmes des trépassés dans la Tradition locale) communiquait avec un lac souterrain de soufre et de bitume, marais infernal où l'on pouvait descendre en passant par un gouffre situé dans la cave d'une maison, en face de la cathédrale de Strasbourg. Ceux qui essayèrent de suivre ces galeries n'ont jamais reparu. Sous le règne de Louis XIV, un soldat décida d'explorer ces ténèbres. On l'entendit gémir pendant deux jours, et dire enfin : "Au nom du Ciel, bouchez ce puits ! Et qu'aucun homme ne suive jamais mon exemple !".
Comme il avait disparu, on obstrua l'entrée du gouffre. Depuis, on ignore où elle se trouve. Parfois, la nuit, en passant près de la cathédrale, on entend des grondements et des plaintes.

(Source : "Guide de la France mystérieuse", collection "Les Guides noirs", Editions Tchou/Princesse 1980)

Il est intéressant de noter qu'à l'époque gauloise, sur l'emplacement actuel de la cathédrale, se serait trouvé un sanctuaire où s'élevaient trois hêtres géants abritant un puits ainsi qu'un autel sur lequel on sacrifiait au dieu de la guerre (probablement Teutatès/Toutatis, ou bien la déesse Andarta/Andrasta), après quoi on lavait rituellement les corps des sacrifiés. Plus tard, à l'époque romaine, le site fut consacré à Mars (persistance du culte), et un temple fut édifié. Dès l'avènement du christianisme, une petite église de bois lui succéda, et l'eau du puits fut employée pour baptiser les premiers chrétiens du lieu.
Depuis les temps les plus reculés, des traditions tenaces font effectivement allusion à l'existence d'un mystérieux lac souterrain situé sous les fondations de la cathédrale édifiée au moyen-âge. Et toujours selon ces traditions, lorsqu'on se trouve nuitamment à proximité, dans le silence de la ville endormie, on peut parfois percevoir le bruit sourd des flots qui se brisent contre les parois de la grotte souterraine...

Strasbourg : mystérieux souterrain et lac infernal Affraid
Anonymous
Adidark
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Strasbourg : mystérieux souterrain et lac infernal Empty Re: Strasbourg : mystérieux souterrain et lac infernal

Message par Fantôme le Dim 19 Mar - 23:15

Es tu sur pour Mars, tu décris dans ce jolie conte –j’aime, ma famille est issue de Strasbourg- j’aurais parlé d’Hadès, ce que tu décris est proche des enfers romain.

Fantôme
Anonymous
Fantôme
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Strasbourg : mystérieux souterrain et lac infernal Empty Re: Strasbourg : mystérieux souterrain et lac infernal

Message par BOLT le Dim 19 Mar - 23:55

Si les Celtes sacrifiaient au dieu de la guerre (Teutatès) c'est bien de Mars qu'il s'agit pour la période romaine...

Néanmoins, Teutatès pouvait être facilement confondu avec Succelus (dieu Gardien de la Vie et de la Mort, le dieu au maillet) qui peut être rapproché d'Hadès (gardien des enferts)

Cette terrifiante légendes me glace les sangs... et attise ma curiosité.

Merci, A+
Anonymous
BOLT
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Strasbourg : mystérieux souterrain et lac infernal Empty Re: Strasbourg : mystérieux souterrain et lac infernal

Message par Adidark le Lun 20 Mar - 0:01

Si les Celtes sacrifiaient au dieu de la guerre (Teutatès) c'est bien de Mars qu'il s'agit pour la période romaine...


Tout à fait.
Anonymous
Adidark
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Strasbourg : mystérieux souterrain et lac infernal Empty Re: Strasbourg : mystérieux souterrain et lac infernal

Message par Fantôme le Lun 20 Mar - 0:20

Soit pour Mars, toutes fois, Mars est le Dieu de la Guerre, et le sacrifice humain –je doute pour l’époque Gallo Romaine- ne se serait pas fait par précipitation dans les entrailles de la terre, pour Hadès, bien qu’improbable, cela aurait un sens symbolique.

Sans écrit ni preuve, reste la logique ; et, cette dernière exclus Mars.

Fantôme.

PS : attention aux dérives du milieu du 20ème
Anonymous
Fantôme
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Strasbourg : mystérieux souterrain et lac infernal Empty Re: Strasbourg : mystérieux souterrain et lac infernal

Message par BOLT le Lun 20 Mar - 0:50

Sert, la logique éclaire parfois nos chemins...

Pour ma part, je pensais que Teutatès était assimilé à Mars (ce qui n'est pas faut) mais Teutatès était bien plus souvent appelé Teutatès Mercure par les romains. Mars quand à lui était la copie conforme d'Hésus (dieu sanguinaire). Dans la cosmologie Celtique trois dieux étaient souvent l'image d'une même entité : Taranis, Teutatès et Hésus étaient les trois figures de la Guerre.

« Voici chez les Gaulois ce qui satisfait Teutatès : un homme est plongé par la tête dans un bassin jusqu'à suffocation. Voici ce qui satisfait Hésus : un homme est suspendu à un arbre jusqu'à ce que, avec écoulement de sang, ses membres se disjoignent. Voici comment Taranis est satisfait : des hommes sont brûlés dans une sorte de ruche en bois».

Mais il faut se garder de prendre ce texte au pied de la lettre car il y a des incertitudes sur plusieurs mots. L'apport de l'archéologie, et en particulier les fouilles récentes sur les sanctuaires picards, renouvelle complètement l’approche de la religion gauloise.

Jean-Louis Cadoux fait référence à un article de Jean-Louis Brunaux, « Les sanctuaires gaulois » qui fait le point sur les fouilles qu’il a menées sur le sanctuaire de Gournay-sur-Aronde, près de Compiègne, dans l'Oise.

Dans les fosses, on a trouvé des moutons, des porcs et quelques chiens sacrifiés et consommés sur place. Mais les Gaulois avaient tué aussi des bovins qui, au lieu d ‘être consommés, avaient été déposés dans la fosse jusqu’au pourrissement. Il s’agit ici d’un rite assez rare qui consiste à nourrir les dieux du sous-sol avec la chair sacrifiée des victimes.

Mais la fosse a livré aussi des armes brisées ou tordues et des os longs humains portant des traces de coups ou de découpe, des fragments de crâne humain ont été trouvés sur le sol près de l’entrée.

Les sacrifices humainset d'animaux étaient coutumiés des Celtes. Aprés le sacrifice, les corps étaient précipités dans des fosses dédiés aux dieux et puissances souterraines.

Les dérives du milieux du 20ieme c'est du pipeau, seul les faits scientifiques et archéologique éclairent nos pas...

Merci
Anonymous
BOLT
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Strasbourg : mystérieux souterrain et lac infernal Empty Re: Strasbourg : mystérieux souterrain et lac infernal

Message par Fantôme le Lun 20 Mar - 1:03

Totalement en accord quant au post, mais surtout quant à la nature ‘’fantaisiste’’ des dérives modernes.

Pas très féru en civilisation Celtes, je m’interroge –comme beaucoup- sur les sacrifices rituels, où le sacrifié –donné comme volontaire- avait la clavicule brisé, le crâne enfoncé et le cou brisé.

Ce qui n’est pas sans rappeler –entre autres- la mort de Maître Jacques, tué par les disciples du Père Soubise.

La survivance des mythes sacrificiel et/ou meurtriers puiserait elle sa source dans le Celtisme ; ou y aurait il un ‘’fond commun’’ dans la conscience –inconscience- humaine sociétal ?

Enfin, y avait il –pour le peu que l’on sache, la mythologie Celte n’a été transcrite, et probablement mal, par Rome- un notion de renaissance du sacrifier – assassiner ?

Fantôme
Anonymous
Fantôme
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Strasbourg : mystérieux souterrain et lac infernal Empty Re: Strasbourg : mystérieux souterrain et lac infernal

Message par BOLT le Lun 20 Mar - 2:16

Je ne vois pas bien le rapport direct avec l'assasina de Maître Jacques par les disciples de Maître Soubise... Il ne s'agit pas là d'un sacrifice mais d'un crime perpétré par un vif sentiment de jalousie : pour mémoire voici l'histoire de ces deux pères fondateurs de la loge des compagnons tailleurs de pierre et des charpentiers...
--------------------------------------------------
Maître Jacques (tailleur de pierre, père fondateur de la loge maçonique des compagnons tailleur de pierre) et maître Soubise (charpentier, fondateur de la loge des charpentiers), après avoir rencontrer et oeuvré pour le Roi Salomon puis voyagés à travers l'Egypte, revinrent dans les Gaules; ils avaient juré de ne jamais se séparer; mais bientôt, maître Soubise, dont le caractère était violent, devint jaloux de l'ascendant que maître Jacques avait acquis sur leurs disciples, et de l'amour qu'ils lui portaient, se sépara de lui et choisit d'autres disciples. Maître Jacques débarqua à Marseille 3 et maître Soubise à Bordeaux. Avant de commencer ses voyages, maître Jacques se choisit treize Compagnons et quarante disciples; un d'eux le quitta, il en choisit un autre; il voyagea pendant trois ans, laissant partout le souvenir de ses talents et de ses vertus.

Un jour s'étant éloigné de ses disciples il fut assailli par dix disciples de maître Soubise, qui voulaient l'assassiner, et, voulant se sauver, il tomba dans un marais, dont les joncs l'ayant soutenu le mirent à l'abri de leurs coups; pendant que ces lâches cherchaient le moyen de parvenir à lui, ses disciples arrivèrent et le délivrèrent.

Il se retira à Sainte-Beaume. Un de ses disciples, nommé par plusieurs Jéron, par d'autres Jamais, le trahit et le livra aux disciples de maître Soubise. Un matin, avant le levé du soleil, maître Jacques était seul, en prière, dans un endroit accoutumé; le traître y vint avec ses bourreaux, lui donna, comme de coutume, le baisé de paix, qui fut le signal de la mort, alors cinq scélérats tombèrent sur lui et l'assassinèrent de cinq coups de poignards.

Ses disciples arrivèrent trop tard, mais assez tôt pour recevoir ses derniers adieux. Je meurs, dit-il, Dieu l'a voulu ainsi; je pardonne à mes assassins, je vous défends de les poursuivre: ils sont assez malheureux; un jour ils en auront le repentir. Je donne mon âme à Dieu, mon créateur, et vous, mes amis, recevez le baisé de paix. Lorsque j'aurai rejoint l'Être suprême, je veillerai encore sur vous; je veux que le dernier baisé que je vous donne vous le donniez toujours aux Compagnons que vous ferez, comme venant de leur père; ils le transmettront de même à ceux qu'ils feront; je veillerai sur eux comme sur vous; dites-leur que je les suivrai partout tant qu'ils seront fidèles à Dieu et à leur Devoir, et qu'ils n'oublieront jamais…. il prononça encore quelques paroles qu'on ne pût comprendre, et, croisant ses bras sur sa poitrine, il expira, dans sa quarante-septième année, quatre ans et neuf jours après être sorti de Jérusalem, 989 ans avant Jésus-Christ.
--------------------------------------------------

Bref, pour en revenir aux sacrifices humains du monde celte, il s'agit avant tout de sacrifie de prisonniers ou d'esclaves... Aucun volontaire pour la boucherie... Aïe ça pique !

Idem chez les Mayas, la civilisation ayant perpétré les plus sanglants sacrifices... Beaucoups de prisonniers de guerre... Tant est si bien que tout l'art de la guerre résidait à : comment assomer, neutraliser, paralyser l'adversaire sans éteindre sa vie !

Quand à Maître Jacques il a simplement pardonné à ses assassins et donné sa vie à Dieu et aux Compagnon Francs Maçon...

A+
Anonymous
BOLT
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Strasbourg : mystérieux souterrain et lac infernal Empty Re: Strasbourg : mystérieux souterrain et lac infernal

Message par Fantôme le Lun 20 Mar - 10:49

... aurais (en prudent) confondu avec le crime rituel de l'architecte du temple de Salomon...

Crime rituel -auto sacrifice selon la version française de Rottier de Montaleau- damned!!!

.Fatôme:
Anonymous
Fantôme
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Strasbourg : mystérieux souterrain et lac infernal Empty Re: Strasbourg : mystérieux souterrain et lac infernal

Message par BOLT le Lun 20 Mar - 11:16

Oui, tu as confondu avec le crime rythuel d'Hiram de Sor par trois disciples : la mort physique, la mort sentimentale et la mort mental... Cette symbolique est fortement marquée par le sacrifice que doit accomplir le juste et le vertueux pour accéder au rang de maître...

Pour ceux qui ne connaissent pas, voici la légendes d'Hiran, maître maçon :

Nous ne pouvons parler du temple de Salomon sans évoquer un Hiram (ou Hirom), le bronzier phénicien ou maître maçon. Entre légende et vérité historique, l'histoire de maître Hiram reste assez énigmatique. Le livre des rois (I Rois, VII, 13-45) le présente en ces termes :

"Le roi Salomon demanda de pouvoir engager Hiram de Sor [Tyr] qui était fils d'une veuve de la tribu de Nephtali.

Hiram acheva tout l'ouvrage qu'il devait faire pour le roi Salomon dans la Maison du Seigneur : les deux colonnes, les volutes des deux chapiteaux qui sont au sommet de ces colonnes, les deux entrelacs pour couvrir les deux volutes des chapiteaux qui sont au sommet des colonnes, les quatre cents grenades pour les deux entrelacs - deux rangées de grenades par entrelacs - pour couvrir les deux volutes des chapiteaux qui sont sur les colonnes, les dix bases et les dix cuves posées sur celles-ci, la Mer - il n'y en avait qu'une - avec, sous elle, les douze boeufs, les bassins, les pelles, les bassines à aspersion et tous les autres accessoires.
Ce que fit Hiram pour le roi Salomon dans la Maison du Seigneur était en bronze poli.

A l'exception de ce passage, la Bible ne révèle rien d'autre sur le personnage.

Côté légende, on raconte qu'Hiram travaillait depuis 7ans à l'édification du temple. Ses ouvriers étaient repartis en trois classes : apprentis, compagnons et maîtres. Chaque classe avait un mot de passe permettant de recevoir un salaire graduel.

Les travaux touchant à leur fin, trois compagnons, désireux de s'attribuer les privilèges du maître, se postèrent chacun devant une porte du temple. Le premier demanda le mot de passe au maître qui lui répondit qu'il n'était pas possible de l'obtenir ainsi et qu'il fallait avoir la patience d'attendre le moment opportun.

Le compagnon frappa alors l'architecte au cou à l'aide d'une règle - cette blessure symbolise la mort physique d'Hiram. Le deuxième compagnon ayant obtenu la même réponse porta sur le sein gauche du maître un puissant coup d'équerre - c'est la mort sentimentale. Chancelant, Hiram se dirigea vers la troisième porte et se trouva confronté au dernier compagnon qui lui posa la même question. Le coup de maillet, porté par ce dernier, acheva son agonie - cette troisième mort correspond à la mort mentale de l'architecte.

Alors les meurtriers se demandèrent réciproquement la parole du maître : aucun d'eux n'avait pu l'obtenir. Comprenant l'inutilité de leur crime, ils plantèrent à l'endroit où ils avaient enseveli Hiram un rameau d'acacia, arbre de vie, grâce auquel les envoyés de Salomon purent le retrouver.

Cette légende marque fortement la symbolique maçonnique. L'accession au grade de maître, mort symbolique, reprend les étapes de l'assassinat d'Hiram, celui-ci symbolisant l'homme juste et vertueux mis à mort à cause de l'ignorance. Ainsi dans le rituel maçonnique, le récipiendaire est recouvert d'un drap noir et une branche d'acacia est placée sur le drap. A la question : "Êtes-vous maître?", l'initié doit prononcer la phrase rituelle : "l'acacia m'est connu".
--------------------------

A+
Anonymous
BOLT
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Strasbourg : mystérieux souterrain et lac infernal Empty Re: Strasbourg : mystérieux souterrain et lac infernal

Message par Fantôme le Lun 20 Mar - 11:24

Oups, tu en dis beaucoup...mais pas en ''Français''
Anonymous
Fantôme
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Strasbourg : mystérieux souterrain et lac infernal Empty Re: Strasbourg : mystérieux souterrain et lac infernal

Message par BOLT le Lun 20 Mar - 11:56

???
:zen:

Alors les meurtriers se réunirent et se demandèrent réciproquement la réponse de maître Hiram: aucun d'eux n'avait pu l'obtenir.
Comprenant l'inutilité de leur crime, ils plantèrent à l'endroit où ils avaient enseveli Hiram un rameau d'acacia, arbre de vie, grâce auquel les envoyés de Salomon purent le retrouver.
Anonymous
BOLT
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Strasbourg : mystérieux souterrain et lac infernal Empty Re: Strasbourg : mystérieux souterrain et lac infernal

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum