LE MONSTRE DU LOCKNESS et MONSTRES DES LACS

Aller en bas

LE MONSTRE DU LOCKNESS et MONSTRES DES LACS Empty LE MONSTRE DU LOCKNESS et MONSTRES DES LACS

Message par bloodlines le Sam 29 Juil - 11:52

Y croyez vous?

Aperçu pour la première fois en l'an 560, le monstre du Loch Ness (appelé Nessie) est mondialement connu. Pourtant il n'a été dévoilé au grand public que dans les années 1933-1934. Malgré de nombreuses pistes plus ou moins sérieuses, l'existence de ce monstre lacustre reste encore un mystère...

Bien que la relation de l'existence de cette créature date du Moyen Age, personne n'est en mesure de dire si Nessie est bien réel et s'il s'agit bien d'un animal inconnu.

En 1934, le journaliste Rupert Gould avance l'hypothèse qu'il s'agirait d'un spécimen isolé prisonnier du lac, mais certains témoignages font état de la présence de plusieurs monstres en même temps.

Depuis le XXe siècle, bien que de nombreuses observations de témoins soient rapportées, les multiples recherches scientifiques effectuées (Pisces en 1969, Yellow Submarine en 1972 et enfin Deepscan en 1987) n'ont jamais donné de résultats, tout au plus quelques échos sur des sonars, la plupart du temps peu convaincants, sauf en de rares occasions (en 1972, leurs sonars repèrent des objets animés de dix à douze mètres de long, durant plusieurs minutes, près de La Baie d'Urquhart). Cependant, curieusement, des sonars plus perfectionnés ne donnèrent aucun résultat. Récemment, des constructions d'origine humaine auraient été découvertes au fond du lac. Il faut cependant savoir que d'autres monstres du même genre ont été observés en différents endroits du globe (Chine, Afrique, Amérique). Ils ont eux aussi fait l'objet de nombreuses recherches qui n'ont, elles non plus, pu prouver qu'il existait bien un animal inconnu dans ces environs. Cependant, chaque année de nouvelles recherches ont lieu avec du matériel de plus en plus sophistiqué.
bloodlines
bloodlines
Sera la tienne

Féminin
Nombre de messages : 694
Age : 41
Localisation : ENTRE LA VALLEE ET LE PIC
Date d'inscription : 27/05/2006

Feuille de personnage
race: elfe

Revenir en haut Aller en bas

LE MONSTRE DU LOCKNESS et MONSTRES DES LACS Empty Re: LE MONSTRE DU LOCKNESS et MONSTRES DES LACS

Message par drakaon le Sam 29 Juil - 13:23

Quelques précisions sur le monstre du loch ness

Les témoignages très nombreux qui se sont accumulés sur plusieurs décennies décrivent un animal de plusieurs mètres de long, avec une petite tête, un long cou, un corps massif avec deux ou trois bosses. La description des membres et de la queue, rarement observés, ne fait pas l'unanimité, mais l'animal semble avoir deux membres antérieurs transformés en palettes natatoires, et deux membres postérieurs formant comme une queue, ou 4 pattes et une longue queue selon d'autres témoignages. La présence de poils est souvent rapportée, que ce soit sous forme de fourrure, d'une crinière sur le long cou, ou de moustaches. On a également signalé à plusieurs reprises des "cornes", parfois comparées à des cornes d'escargot, sur la tête. L'animal se déplace, parfois très rapidement, par ondulations dans le plan vertical. Il a été observé à terre à plusieurs reprises.

En 1965, Bernard Heuvelmans a émis l'hypothèse que le monstre du Loch Ness est une espèce inconnue de pinnipède, une sorte d'otarie à long cou, dont il a tracé le portrait-robot dans son ouvrage sur le Grand-Serpent-de-Mer, et qu'il a nommée Megalotaria longicollis . Il a également suggéré que les prétendues "cornes" pourraient s'expliquer par des tubes respiratoires. Heuvelmans a fait remarquer que l'on signale des créatures répondant au même portrait-robot dans d'autres lacs d'Ecosse, d'Irlande, d'Islande, de Suède (lac Storsjö), de Sibérie, de Chine, du Japon, des USA (lac Champlain) et du Canada, ainsi que de l'hémisphère sud : Argentine (lac Nahuel Huapi), Afrique du Sud et Australie. Tous ces lacs présentent des ressemblances morphologiques (ce sont souvent d'anciens fjords coupés de la mer), et climatologiques (ils sont situés de part et d'autre de la ligne isotherme 10° C).

Toutefois, divers éléments s'opposent à l'existence dans le Loch Ness d'une population de grands animaux encore inconnus de la science :

* Du fait de la saturation des eaux en tourbe, la photosynthèse est extrêmement faible au Loch Ness, privant ainsi la chaîne alimentaire de son point de départ. La biomasse connue (la production de matière vivante, et donc les ressources alimentaires disponibles) est très insuffisante pour assurer la nourriture d'une population viable de grands prédateurs (plusieurs dizaines d'adultes pour maintenir une certaine diversité génétique, pesant plusieurs tonnes d'après leurs dimensions).

* L'expédition Deepscan a passé le loch au peigne fin au moyen d'une flottille de bateaux équipés de sonars qui ont parcouru le lac dans sa longueur : or, elle n'a relevé que 2 ou 3 échos non-identifiés, qui peuvent d'ailleurs trouver une explication prosaïque (troncs d'arbres, etc.), ce qui démontre qu'il n'y a pas de population inconnue.

* Le nombre d'observations est très inférieur à ce que l'on peut attendre d'un animal respirant en surface comme un reptile ou un mammifère. Si l'on considère que l'animal effectue des apnées d'une heure, ce qui serait déjà considérable, il y aurait 24 venues à la surface par jour, soit 2400 pour une population d'une centaine d'individus, et 876 000 dans une année. Or, malgré le nombre de personnes résidant dans les parages, les nombreux touristes, armés d'appareils de photographie et de caméras, sans compter les web cams désormais en faction permanente, on n'enregistre qu'une poignée de témoignages par an, en y incluant ceux dont la nature animale reste à démontrer (observation d'une vague sans vent).

Pour autant, le nombre et la qualité de certains témoignages et leur cohérence globale, ne peuvent pas être rejetés aussi facilement. Mis à part quelques canulars retentissants, il est clair que la plupart des rapports sont fondés sur une observation réelle qui sort du cadre de référence habituel du témoin.

On sait par ailleurs que des phoques (Phoca vitulina) pénètrent en moyenne une fois tous les deux ans dans le loch, en venant de la mer par la rivière Ness. Williamson (1988) a donc suggéré que le monstre du Loch Ness pourrait s'expliquer par la présence occasionnelle de ces phoques, dont plusieurs ont été photographiés voire capturés. De même, il arrive que des loutres viennent séjourner dans le loch ; leur allure n'est pas sans rappeler celle d'un plésiosaure, auquel on identifie souvent le monstre, au point que Maurice Burton avait même proposé à un moment que le monstre du Loch Ness était une loutre géante inconnue.

Toutefois, les dimensions prêtées au monstre du Loch Ness, comme la mention quasi unanime d'un long cou, montrent que ces hypothèses sont insuffisantes pour rendre compte du dossier.

C'est ici qu'intervient une autre hypothèse, avancée par Lehn en 1979, la réfraction atmosphérique : ce phénomène optique, commun sous ces latitudes, et qui s'apparente à un effet de mirage, entraîne une déformation et un allongement des images (Lehn 1979).

La conclusion la plus probable, jusqu'à preuve du contraire, est donc que les témoignages valables sur le monstre du Loch Ness sont en réalité des observations de phoques et de loutres occasionnellement fourvoyés dans le loch (expliquant ainsi les dissensions sur le nombre de membres et l'aspect de la queue), et déformées par le phénomène de réfraction atmosphérique.
Anonymous
drakaon
Invité


Revenir en haut Aller en bas

LE MONSTRE DU LOCKNESS et MONSTRES DES LACS Empty Re: LE MONSTRE DU LOCKNESS et MONSTRES DES LACS

Message par Rose noire le Sam 29 Juil - 17:16

Je ne sais pas si le monstre du Loch Ness existe véritablement mais en tout cas, Nessie s'est bien caché lors de ma traversée du Loch! Le gros vilain!!!!!! :sourrire: :lolail:

Par contre, il y a quelque chose que je tiens à souligner à ce sujet: le fric que les écossais se prennent sur le dos des touristes. Les gens en oublieraient presque de contempler la beauté du paysage en scrutant continuellement le fond de l'eau! Lamentable! :nul:
Rose noire
Rose noire
Je ne vais pas tomber

Féminin
Nombre de messages : 494
Age : 37
Localisation : Aix-en-Provence
Date d'inscription : 07/05/2006

Feuille de personnage
race: dryade

Revenir en haut Aller en bas

LE MONSTRE DU LOCKNESS et MONSTRES DES LACS Empty Re: LE MONSTRE DU LOCKNESS et MONSTRES DES LACS

Message par AraneL le Jeu 15 Fév - 22:40

LES MONSTRES LACUSTRES

Sur les bords du lac Okanagan, en Colombie Britannique (Canada), on peut lire ceci sur certaines pancartes :

"La maison d'Ogopogo : Avant que l'homme blanc, sans imagination et pragmatique, ne vienne ici, le terrible monstre du lac, N'ha-a-itk - le diable du lac - , était bien connu des indigènes et indiens superstitieux. On croyait que sa cachette était une grotte à Squally Point (sur 'île Ogopogo), et l'on y amenait de petits animaux en canoës pour appâter le serpent. Ogopogo est vu plusieurs fois chaque année, mais maintenant, c'est par les hommes blancs !"

Il s'avère que ces quelques mots sont vrais, tel qu'en témoigne cette jeune femme qui, étant partie prendre un bain matinal, a croisé une créature énorme qui a fait surface devant elle. D'environ huit mètres et d'un bon mètre cinquante de large, l'animal avait une peau gris foncé et lisse, le dos zébré de bandes claires, sa queue était tachetée et dépourvue d'ailerons, un peu comme celle d'une baleine...

Mais ce n'est pas la première personne à avoir vu Ogopogo, comme les riverains du lac surnomment la créature, un peu à l'instar des habitants du Loch Ness qui appellent leur monstre "Nessie". En effet, les témoignages ne manquent pas.
---------------------------------------------------------------

Un cas isolé me direz vous ?

Non.

Dans les lacs d'Irlande, des monstres similaires ont été signalés. Ainsi, dans le Lough Nohooin et le Lough Fadda (lough signifie "lac" en gaélique, et on les appelle "loch" en écossais), on les appelle les chevaux-anguilles à cause des nombreuses similitudes qu'ils ont avec les deux animaux. Peau noire, lisse, long cou, tête de cheval ornée d'une corne, telle est la descrïption de cette créature faite par tous les témoins.

Une problématique survient quand même à ces phénomènes : ces deux loughs semblent trop petits pour pouvoir abriter ou cacher de telles créatures, alors il a été avancé l'hypothèse que ces animaux seraient amphibiens et pourraient, comme les phoques, se déplacer sur la terre ferme d'un lac à l'autre sans être vus...

Bien entendu, Nessie, le fameux monstre du Loch Ness est le plus médiatique de tous les monstres lacustres, mais il n'en reste pas moins que nombreux de ses frères résident dans de nombreux autres lacs de par le monde, comme nous le prouve cette autre créature appelée "Champ", dans le lac Champlain, à la limite de l'état de New-York et du Vermont.

La descrïption varie cependant un peu : Champ mesurerait entre 4 et 12 mètres (d'où la naissance de l'hypothèse d'une famille entière abritée dans le lac), aurait un cou long et vertical, une peau brun sombre, une tête chevaline, et deux ou trois bosses.

Mais une autre créature a été vue en Turquie dans le lac de Van, en juin 1997. Entre 7 et 15 mètres de long, une tête chevaline et trois bosses.
----------------------------------------------------------------

Il ne faut cependant pas confondre créature inconnue et animal connu mais aux proportion anormales, comme les cas qui suivent :

- Pendant longtemps, on a dit qu'un monstre habitait le lac Washington aux USA, où il dévorait des canards sauvages jusqu'à ce que l'on sorte de l'eau la carcasse d'un esturgeon qui pesait...408 kilos pour 3,3 mètres de long. Il semble que l'animal était âgé de 80 ans ce qui, en matière de poisson, est plus qu'exceptionnel ! Mais, fait troublant, l'esturgeon ne mange jamais de volaille...

- En 1984, un autre "monstre" fait des ravages dans le lac Stafford, en Californie. L'on capture cette fois-ci, vivant, un autre esturgeon de 2 mètres de long, et qui vivait apparemment dans le lac depuis trente ans.

Cependant, la plus spectaculaire des histoires est celle qui nous vient du lac Hanas, au nord-ouest de la région autonome de Xingjiang, à l'ouest de la Chine. D'après de nombreux témoignages, le lac abriterait de gros monstres aquatiques à la peau rouge. Et ils ont été vus par un groupe d'étudiants et un biologiste : Xiang Lihao. Il déclare avoir vu deux masses rouges qui se déplaçaient à grande vitesse sous l'eau et qui mesuraient près de dix mètres !

Néanmoins, si bon nombre de "monstres lacustres" peuvent aujourd'hui être identifiés comme étant des poissons tout à fait connus mais avec des proportions anormales, et si de nombreux témoignages ne résultent que de mauvaises conditions de vue, ou bien de simples effets d'optique, il n'en reste pas moins que certaines créatures demeurent non identifiées.
--------------------------------------------------------

Ainsi, les spécialistes qui sont chargés d'étudier cette question penchent de plus en plus vers une explication logique de l'évolution des espèces : les zeuglodontidés.

Vieux d'il y a 25 millions d'années (époque à laquelle on pense que l'espèce a disparu), ces créatures serpentiformes avaient en effet la possibilité de fléchir leur colonne vertébrale hors de l'eau comme semblent le faire les monstres lacustres contemporains.

Ainsi, il se pourrait que les zeuglodontes aient survécu, surtout quand on sait qu'aucune autre créature ne semble avoir pris leur place dans la chaîne écologique depuis 25 millions d'années.

Mais les paléontologues restent méfiants quant à cette hypothèse car en effet, rien ne prouve qu'avec l'évolution des espèces, les zeuglodontes aient gardé leur forme serpentiforme d'antan.

Malheureusement, aucune des ces créatures n'a pu être capturée...et identifiée, car l'histoire veut que le 12 juillet 1987, un animal serpentiforme de 14 mètres a été tué d'un coup de fusil dans le lac Manitoba (Canada), pour être ensuite vendu 200000 dollars à un acheteur anonyme...

Malgré une enquête minutieuse, on n'a jamais retrouvé la carcasse de l'animal.
------------------------------------------------------------

Ainsi donc, les seules preuves qu'il reste pour "authentifier" ces créatures ne sont que des photos ou des films amateurs...qui peuvent si facilement être falsifiés.

Pourtant,il se pourrait néanmoins que ces animaux lacustres soient bien réels et aient su résister aux hommes en leur restant cachés, et ils seraient peut être détenteurs de secrets que la race humaine n'est pas en mesure de comprendre.
---------------------------------------------------


on dit que dans le monde, une demi douzaine d'espèce disparaît chaque jour, mais combien demeurent inconnues et pourraient être découvertes ? ...

AraneL
Il faut que tu reviennes

Féminin
Nombre de messages : 815
Age : 38
Date d'inscription : 01/11/2006

Feuille de personnage
race: elfe

Revenir en haut Aller en bas

LE MONSTRE DU LOCKNESS et MONSTRES DES LACS Empty Re: LE MONSTRE DU LOCKNESS et MONSTRES DES LACS

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum