-17%
Le deal à ne pas rater :
Vente Flash : Ecran PC Samsung C27R500FHU
149.99 € 179.99 €
Voir le deal

Le mouvement gothique si on peut le définir

Aller en bas

Le mouvement gothique si on peut le définir Empty Le mouvement gothique si on peut le définir

Message par drakaon le Ven 28 Avr - 19:09

mouvement gothique


Le mouvement gothique est apparu entre la fin des années 1970 et le début des années 1980 en Angleterre, et perdure avec plus ou moins de vitalité principalement en Europe mais également sous des formes légèrement différentes dans le monde entier.
Cette sous-culture issue du mouvement punk, s'inspirant du cinéma expressionniste allemand, du fantastique et du roman gothique, se caractérise par une esthétique sombre, macabre, parfois provocatrice.

Esthétique qui se traduira par un code vestimentaire exaltant la sensualité, suivant lequel les gothiques, souvent adeptes des modifications corporelles, n'hésitent pas à jouer sur la confusion des genres.
Après l'explosion du mouvement punk en 1976 et 1977 sont apparus en Angleterre une multitude de groupes de musique incontestablement influencés par ce mouvement mais mêlant des influences très diverses et poussant l'expérimentation musicale dans des directions nouvelles.

Ces groupes très disparates furent regroupés sous le vocable très flou de post-punk.
Au sein de cette mouvance, certains groupes adoptèrent un style, un look et des thèmes semblables qui, bien plus tard, seraient qualifiés de « gothiques » par leur noirceur et leur théâtralité.

Parmi ces groupes, on retrouve Bauhaus, Siouxsie & the Banshees, Joy Division, Uk Decay, Virgin Prunes, partageant un public qui, petit à petit, va adopter lui-même le style de ces groupes. En dehors de leurs origines punks, ces groupes partagent des influences venues du rock des années 1960 comme le Velvet Underground ou The Doors.
On ne parle pas encore de « gothique », bien que ce terme ait été ponctuellement employé par des journalistes pour qualifier la musique de Joy Division ou Siouxsie & the Banshees, mais de « positive punk » ou bien encore de « monochrome punk » pour qualifier le look qui, à l'époque, reprend les classiques punks comme le Mohawk (crête), mais exclusivement en noir et blanc (avec prédominance du noir).

En 1980 et 1981, une seconde vague de groupes commence à émerger, avec Danse Society, Play Dead, Southern Death Cult, The Sisters of Mercy et The Cure qui abandonnent le son new wave des débuts pour quelque chose de plus sombre.
Vers la même période apparaît, en Californie, une scène Death Rock, pendant américain du rock gothique anglais, avec comme tête de file Christian Death.
L'ouverture en 1982 du club londonien le « Batcave » marque une nouvelle étape dans la visibilité du mouvement dans les médias et pour le public, et introduit une certaine dose de sensibilité Glam au mouvement.

Émergence en tant que mouvement


Après avoir été appliqué d'abord pour qualifier une musique, puis pour qualifier les groupes qui la pratiquaient, le terme « gothique » finit par être donné aux personnes suivant ces groupes et à la sous-culture qu'ils constituent.
À la fin de l'année 1983, la sous-culture gothique a son existence propre. Elle devient indépendante du punk dont elle pouvait être considérée comme un des multiples courants dans les années précédentes.

L'attribution du nom « gothique » à cette scène aura une influence considérable sur son évolution future. En effet, la population constituant les prémices du mouvement s'était agglomérée par affinité culturelle - principalement autour de groupes de musique donc. Dès lors que le mouvement sera appelé « goth », il va attirer tous ceux qui se reconnaissent dans ce vocable. N'ayant eu que peu, ou pas, de contacts préalables avec le mouvement à proprement parler, ces « nouveaux venus » ne partagent que peu de traits communs avec la scène gothique primordiale. Ce phénomène, encore amplifié par l'émergence du mouvement goth dans les médias (et bien plus tard, Internet), aura pour conséquence un formidable enrichissement - allant parfois jusqu'à la dispersion - de ce qui sera considéré, souvent au grand dam des puristes, comme relevant de la culture gothique.

Évolution

L'année 1985 marque un tournant de la scène gothique en Angleterre, avec la séparation de plusieurs groupes majeurs, comme Bauhaus, UK Decay, Sex Gang Children ou Southern Death Cult, et l'arrivée sur le devant de la scène de groupes plus rock (là où les fondateurs étaient plus punk) tels que The Sisters of Mercy, The Mission UK ou Fields of the Nephilim.
D'autres groupes des premiers temps évoluent vers des directions plus pop ou new wave, comme Siouxsie & the Banshees et The Cure.
Émergent également à cette période des groupes produisant une musique lyrique et mélancolique, souvent inspirée de world music et de poésie romantique. Très influents sur la scène sans en faire réellement partie, les fers de lance de ce nouveau genre sont Dead Can Dance , This Mortal Coil ou Cocteau twins.
Le style du public change également, avec l'apparition de looks inspirés des XVIIIe et XIXe siècles (chemises à jabot, hauts-de-forme...).

Le déclin

La deuxième moitié de la décennie 1980 vit un déclin du mouvement gothique en Angleterre, certainement imputable à un manque de créativité des groupes restant en activité, malgré quelques sursauts ponctuels comme le remix de Temple Of Love des Sisters of Mercy avec la participation de Ofra Haza.

Le renouveau venu d'Allemagne avec la dark wave (1990)

À la fin de la décennie 1980 et au début des années 1990, l'Allemagne qui, jusqu'ici, n'avait produit que peu de groupes d'importance (hormis X-Mal Deutschland et Malaria!), voit surgir une vague de nouveaux artistes (et leur public) qui sera cataloguée sous le vocable « dark wave », sans toutefois que celui-ci ne revête une identité artistique particulière.
En effet, dans ce mouvement, certains demeurent (tout d'abord) dans la droite ligne du rock gothique le plus orthodoxe comme Love like blood ou Garden of Delight alors que d'autres teintent leurs racines gothiques d'électro et de musique industrielle (Project Pitchfork, Deine Lakaien, Girls Under Glass).
Le groupe emblématique de ce véritable revival de la scène gothique : Das Ich, projet électronique puisant son inspiration dans la culture allemande, utilisant entre autres des références bibliques (Kain und Abel, Jericho) ou philosophiques (Die Propheten, Gottes Tod).

Le mouvement aujourd'hui

Rapprochement avec la scène métal

Alors que, depuis les origines, le mouvement gothique s'était construit - tout comme le mouvement punk et la scène post-punk en général - en opposition avec la scène rock institutionnalisée des années 70, et donc de la scène Heavy metal qui en fut l'héritière, on vit à partir du milieu des années 90 des passerelles se former entre les musique gothique et metal.

À part quelques exceptions (comme Killing Joke), ces passerelles furent principalement le fait d'artistes métal, agrémentant leur musique d'élements considérés (parfois à tort) comme gothique, ce qui donna naissance au Gothic Metal.
L'impact sur la société
Le mouvement gothique évolue généralement en marge de la société. Pour cette raison, il existe une multitude de sites communautaires gothiques sur internet.
Les stéréotypes du gothique peuvent également être utilisés à des fins humoristiques. Ainsi il existe des sites internet ou on met en avant un gothique ridicule qui concentre en lui tous les clichés du mouvement.

Controverse autour du gothisme

Un thème récurrent est celui du gothisme : un nombre de voix s'élève croissant au sein du mouvement gothique pour mettre en avant un ensemble de valeurs constituant un esprit gothique, ou une idéologie nommée gothisme. Cette tentative de construction d'un ensemble de valeurs ne fait toutefois pas l'unanimité et son avenir reste incertain. Elle est plus longuement discutée dans la page consacrée au jargon gothique.

Mouvement Gothique et idéologies Politique


Le mouvement dans son ensemble est apolitique, ce qui signifie qu'il n'existe pas d'idéologie "officielle" d'un mouvement qui ne s'est pas construit autour d'un positionnement politique. Cela signifie également qu'au niveau individuel, il est possible de rencontrer toutes les tendances politiques imaginables. Toutefois, étant donné le caractère hors-norme du mouvement gothique, les idéologies extrêmes se rencontrent plus fréquemment que dans d'autres populations (extrême droite et extrême gauche, anarchisme, mouvement autonome , mais aussi écologie, végétarisme / végétalisme, straight edge, etc.)

Deux grandes tendances peuvent être décelées : la récurrence de polémiques autour d'une supposée infiltration par l'extrême droite, ainsi qu'une tendance à la politisation à gauche d'une partie des acteurs du mouvement.

Polémique autour de l'extrême droite

Un certain nombre de quiproquos ont germé autour d'œuvres, de messages ou de revendications :

-La chanson Killing an Arab, de The Cure, était en fait inspirée du roman L'Étranger d'Albert Camus
-Siouxsie Sioux a porté successivement le brassard à croix gammée (à la mode Punk) et l'Étoile de David (période Israel)
-Un amalgame hâtif entre nazisme, satanisme et gothique est véhiculé par une frange des média en quête de sensationnel, ne témoignant que d'une profonde méconnaissance du sujet

Certains artistes goths (ou assimilés), dans leur recherche de provocation, manipulent entre autres des symboles de l'extrême-droite, sans pour autant véhiculer un message politique d'extrême-droite (Marilyn Manson, Laibach...)

L'équivoque existante sur une partie de la scène néofolk rejaillit sur le mouvement gothique, et de façon plus générale, la forte politisation de la scène industrielle

Politisation à gauche

Les racines punk du mouvement favorisent une sensibilité à l'idéologie anarchiste
Certains groupes goths ou assimilés (Project Pitchfork, New Model Army, Skinny Puppy...) ont un discours engagé (écologistes, alter-mondialistes, anti-libéral...)
Perméabilite avec la scène industrielle, qui est très politisée dans de multiples tndances (une partie de cette scène considère la politique comme un sujet musical de choix, voire la musique comme un objet politique à part entière)

Religion

Le mouvement gothique, dans son ensemble, ne saurait être assimilé au satanisme, bien que le détournement de certains symboles puissent favoriser l'amalgame. Néanmoins, certains gothiques se réclament du satanisme.
Le mouvement gothique, globalement, n'a de lien direct avec aucune religion en particulier. S'il n'est pas rare de rencontrer des gothiques se réclamant d'une confession religieuse, le côté "hors-norme" du milieu fait que cependant beaucoup ont une attitude critique vis-à-vis des religions établies, certains se disant agnostiques ou athées. Le détournement de symboles religieux et en particulier judéo-chrétiens (Crucifix, Soutane, Étoile de David) dans le style vestimentaire est parfois expliqué comme étant une critique de ces religions.

On peut noter que certains gothiques (ou assimilés) se passionnent pour l'ésotérisme et/ou l'occultisme. Il est donc possible de rencontrer des individus ayant développé des croyances bien spécifiques, comme le paganisme ou la wicca
Anonymous
drakaon
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Le mouvement gothique si on peut le définir Empty Re: Le mouvement gothique si on peut le définir

Message par drakaon le Ven 28 Avr - 19:31

Culture


Il est assez difficile de cerner la culture gothique dans la mesure où la plupart des artistes qui la constituent effectivement en rejettent l'étiquette, la trouvant étriquée. De plus, les membres du mouvement gothique ont tendance à s'approprier des artistes qui n'ont eux-mêmes aucun lien avec ce mouvement. On s'efforcera donc dans cette section de distinguer les premiers des seconds.

Mode gothique

La mode gothique est l'ensemble des éléments liés à l'apparence physique - autrement appelé look - associés au mouvement gothique.
L'importance de l'apparence vestimentaire comme moyen d'appartenance à une contre-culture autant que comme moyen de contestation esthétique est essentielle dans le mouvement gothique ; d'autant plus que celui-ci revendique raffinement, élégance et prestance.

La perpétuelle évolution du mouvement gothique nourrit régulièrement la mode gothique, dépassant le phénomène éphémère de mode pour s'inscrire dans une pérennité cependant non figée et librement interprétée par les individus.
Influences originelles

Influences post-punk


Dans une société où l'apparence prime comme une caution implicite, afficher une apparence hors norme est un moyen de contestation efficace que le mouvement punk avait très largement exploré et dont de nombreux éléments sont encore présents dans la mode gothique actuelle, autant dans les coiffures que dans les accessoires ou les matières :

l'ensemble des coiffures consistant à raser tout ou partiellement le crâne, décolorer ou colorer les cheveux, le mouvement punk ayant aboli les tabous liés aux cheveux ;
des éléments liés au libertinage sexuel (portés autant par provocation que par revendication d'une liberté individuelle qui se veut surtout potentielle) :

maquillage outrancier, jupes raccourcies, résille, menottes, chaînes, etc. ;
les vêtements déchirés ;
les clous et autres pointes métalliques ;
le piercing ;
les badges ;
les bijoux argentés ;
les grosses chaussures - souvent coquées - type Doc Martens ou Rangers - longtemps considérées comme « la » chaussure gothique avant l'avènement des New Rock durant les années 1990 ;
le noir comme couleur dominante avec parfois une note de couleur dans les chaussures par opposition aux traditionnelles chaussures sobres ;
les pantalons à lacets, anneaux métalliques, zip, et autres sangles ;
le Do It Yourself pour créer, personnaliser, accessoiriser et bricoler soi-même ses vêtements.

Influences batcave

Notamment par l'intermédiaire de la médiatisation de The Cure, la mode gothique se voit démocratisée et s'affirme dans une sobriété accentuée par l'usage massif du noir, autant dans les vêtements que sur les cheveux et dans le maquillage :
le teint blafard, livide lié au gothique, censé choquer par référence au mal-être et à la mort ;
l'androgynie - dépassement du tabou du maquillage chez l'homme grâce aux influences Glam ;
les filles s'habillent en costume : pantalon cintré, petit gilet sans manche, cheveux noués dans un catogan ;
jupes pour les hommes ;
les accessoires représentant des chauves-souris, des crânes, des ossements divers.

Évolution

Influences fantastiques

Les vampires : prestance et élégance, haut-de-forme, monocle, teint blafard, grande cape noire, canne à pommeau travaillé, fume-cigarettes, gants, cigarettes aux clous de girofle, usage parcimonieux de couleurs liées au deuil ou à la mort (le rouge écarlate et le violet « pompes funèbres »), prothèse dentaire ou dents taillées, lentilles félines ;
L'univers féerique : accessoires permettant de fixer de fausses ailes dans le dos par un système de sangles équivalent à celui d'un sac à dos, fausses oreilles en pointe, diadème, parure de bijoux, couleur vert émeraude largement utilisée.

Influences fétichistes

Les modifications corporelles : piercing, tatouage, scarification, branding ;
les accessoires : chaînes, menottes, camisole de force, cravache, laisse, talons aiguilles, bottes, entraves, corset, lacets, etc. ;
les matières dédiées : le vinyle (toile enduite de plastique, souvent brillant, parfois mat), le Latex, le Lycra ou le cuir ;
le look babydoll : jupes plissées courtes, chaussettes visibles et remontées aux genoux, coiffure exubérante - dans les coloris - mais ingénue.

Influences historiques


influences baroques, influences médiévales, influences Renaissance, influences victoriennes
La mode gothique considère de façon très large les robes longues comme médiévales même si certaines coupes de robes sont plutôt d'un point de vue strictement historique Empire - coupe cintrée sous la poitrine ou crinoline.
Les robes longues et baroques, faites de velours et de dentelles ;
les chemises à manches bouffantes, à jabot, même blanches ;
les accessoires liés aux cultures traditionnelles folkloriques (triskel, runes...) ;
les accessoires : ombrelle, chapeau, éventail ;
des notes colorées - mais non vives - dans les robes ;
les cheveux longs chez les femmes permettant des coiffures élaborées ;
les grelots - souvent portés en bracelet de cheville ou de poignet - en référence aux pestiférés ;
les bagues armures ;
exceptionnellement la cotte de mailles.

Influences indus

Les éléments vestimentaires para-militaires : treillis camouflage - surtout urbain (gris ou bleu le plus souvent) -, grosses chaussures type Rangers, veste d'aviateur ;
le crâne rasé ou les cheveux coupés très court pour les garçons ;
l'esthétique qualifiée de martiale : principalement constituée d'uniformes authentiques ou de copies d'uniformes.

Influences métal

Les cheveux longs et libres chez l'homme ; avant l'élargissement au métal, la notion d'élégance du mouvement gothique présentait plutôt les cheveux longs masculins dans un catogan ;
le symbolisme religieux, mystique ou ésotérique (symboles portés par provocation en ignorant souvent le sens occulte du symbole) : croix, pentagramme, marteau de Thor ;
le maquillage - appelé corpse paint en anglais - qui consiste à avoir un masque aux motifs divers sur le visage, mais noir autour des yeux et de la bouche et blanc le reste ;
les accessoires guerriers : plastron, pièces d'armures, bracelets divers.

Influences visual kei

Le noir n'est plus une condition sine qua non ;
les couleurs, principalement vives comme le rose fluo, le bleu électrique ou parfois même le blanc ;
les coiffures féminines avec mèches très colorées, extensions capillaires, dreadlocks artificielles et colorées ainsi que le retour en force des couettes et des macarons ;
les chaussures à semelles compensées ou platform-boots.

Anecdotiques


Pirate et corsaire

Cuissardes, foulard noué et tête de mort avec le noir comme élément central.

Wannabe

Esthétique visant à s'approcher au plus près de son idéal esthétique souvent incarné par un personnage médiatisé - chanteur, acteur, personnage de film...

Curiste : désirant ressembler à Robert Smith de The Cure, extrêmement répandu dans les années 1980, costume noir un peu trop large, chemise blanche débraillée, coupe de cheveux en pétard, yeux surlignés de noir, teint blafard ;

Cowboy : désirant ressembler à Carl McCoy des Fields Of The Nephilim : sur-pantalon ou jambières, chapeau, petit gilet sans manches, trenchcoat (autrement appelé cache-poussière) et santiags, le tout en noir évidemment et souvent en cuir ;

Spooky kid : désirant ressembler à Marilyn Manson : relativement répandu fin années 1990, lentilles colorées et pupilles félines, automutilation, clous, chaînes, pointes, teint livide, éperons en pointe ;

Influences culturelles

Suivant les courants de mode médiatisés par des événements culturels, la mode gothique subit régulièrement les remous causés par certains phénomènes qui ne font pourtant qu'amplifier des attitudes déjà présentes dans les références esthétiques gothiques.

Liées au cinéma

Films de vampires, notamment le Dracula de Francis Ford Coppola ou Entretien avec un vampire.
Cinéma gore et de série B tels que La Nuit des morts-vivants, le Retour des morts-vivants : émergence d'un look zombie au teint livide, vêtements déchirés, yeux lourdement maquillés de noir, lèvres rouge écarlate ou noires (Cf. Rob Zombie) ;
The Crow : Look inspiré du héro Eric Draven, Long manteau en cuir, résille, maquillage évocant un masque mortuaire et usage excessif du ruban adhésif d'emballage noir surtout enrolé autour des poignets et du torse ;
Matrix : émergence d'une attitude visant à s'approcher esthétiquement du personnage principal Neo avec pantalon de vinyle ou de cuir, trenchcoat, lunettes noires opaques ;
Underworld ;
Le seigneur des anneaux : recrudescence des oreilles en pointe façon elfe.

Liées aux séries télévisées

Addams Family : attitude visant à s'approcher esthétiquement des membres de la famille Addams, et plus particulièrement du personnage de Morticia Addams ;
The munsters : attitude visant à s'approcher esthétiquement du personnage de Lilly Munster.

Confusions courantes

De part, son aspect provocateur et visuel, la mode gothique est souvent interprétée de manière erronée générant un certain nombre d'a priori dont les plus courants sont :
Élitisme à cause du teint blafard rapproché de celui des aristocrates, et parce que l'importance donnée à l'apparence est perçue comme sectaire ;
Fascisme à cause des uniformes arborés par l'esthétique martiale ;
Malsain, morbide, fascination pour la mort puisque le noir est la couleur du deuil en Occident et le détournement à des fins d'accessoirisation de symboles liés à la mort;
Satanisme, sorcellerie, occultisme puisque le noir est aussi une couleur associée au malheur et à la sorcellerie en Occident, et usage à des fins d'accessoirisation de symboles mystiques ;
Sexualité débridée à cause de l'usage de matières ou d'accessoires liés au libertinage sexuel.

Spécificités de la scène britannique

La scène britannique, de par ses spécifités culturelles, a su prendre du recul sur elle-même et a attribué des noms ou des sobriquets à certaines catégories de look exubérantes.

Mopey goth : pour désigner un goth vêtu avec des influences historiques (grande chemise à jabot pour les hommes et longue robe baroque pour les femmes), une débauche d'accessoires frôlant le ridicule et un maquillage soigné ;

Perky goth : pour désigner les gothiques « heureux » ; leur façon de se vêtir dénote d'idéniables indices esthétiques gothiques - dominance du noir, tenue élaborée - mais elle comporte aussi toujours une note personnelle gaie, souvent un accessoire - sac à dos en forme de nounours, personnage de manga en peluche - ou un élément vestimentaire extrêmement coloré ;

Rivet heads : pour désigner un goth avec un look total noir, t-shirt de groupe, cheveux courts ou rasés, avec de rares accessoires issus des influences fétiches ou indus-martiales ;

Gothic Lolita : intersection directe entre les influences visual kei, fétiches pour la tendance baby-dool et historiques pour un côté baroque. C'est un look visant à s'approcher esthétiquement de la poupée de porcelaine ;

Cybergoth : intersection de la mode des animés manga, d'une certaine vision du futurisme et des influences indus. Chaussures à semelles compensées, vêtements, accessoires en vinyle, cheveux avec extensions, dreadlocks artificielles et couleurs vives, débauches d'accessoires.
Anonymous
drakaon
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Le mouvement gothique si on peut le définir Empty Re: Le mouvement gothique si on peut le définir

Message par drakaon le Ven 28 Avr - 19:33

Musique


Musiques relevant directement du mouvement gothique (par ordre alphabétique)

Batcave ( Alien Sex Fiend, Cinema Strange, Specimen, Virgin Prunes, ...)
Cold wave ( Joy Division, The Cure, And also the trees, Minimal Compact,Tuxedomoon, Elijah's Mantle...)
Dark wave ( Das Ich, Goethes Erben, Umbra et Imago,...)
Death Rock ( Christian Death, Frankenstein, ...)
Gothabilly ( The Deep Eynde, The Coffinshakers, ...)
New wave ( Depeche Mode, Eurythmics, Soft Cell, ...)
Post punk ou en:Post-Punk (article anglais) ( Public Image Limited, The Au Pairs, Siouxsie & The Banshees, Skeletal Family, ...)
Rock gothique ou en:Goth Rock (Bauhaus, Sisters of Mercy, Fields of the Nephilim, The Mission UK, Inkubus Sukkubus ...)
Styles Musicaux généralement appréciés par le public "gothique" (par ordre alphabétique)
Dark Folk/Neoclassic (Argine, Ataraxia, Deine Lakaien, Qntal, Death in June, Current 93, Sol invictus ...)
Heavenly voices ( Fleur, Dead Can Dance, Rajna, This Mortal Coil, ...)
Horror punk ( The Misfits, Murderdolls, Mourning Noise, ...)
Medieval ( Gor, Medieval Babes, Corvus Corax, Anúna, ...)
Metal indus ( Rammstein, Marilyn Manson, Nine Inch Nails, Ministry, Oomph!, Cubanate...)
Musique électronique ( Front 242, Apoptygma Berzerk, Wumpscut, Front Line Assembly, ...)
Musique industrielle ( Einstürzende Neubauten, Skinny Puppy, ...)
Punk ( Sex Pistols, The Clash, Dead Kennedys, Bérurier Noir, ...)
Rock ( The Smiths, New Model Army, Noir Désir, Placebo, ...)
Visual Kei ( X Japan, Hide, Dir en grey, Malice Mizer, Moi Dix Mois...)
Certains styles issus du Metal, plus particulièrement le Metal gothique, le Black Metal, le Death metal, ou le Doom metal ( Paradise Lost, Lacuna Coil, Sin of thy beloved, Type O Negative, Elend, Dark Sanctuary ...)

Ainsi que certains styles de musiques Techno comme le Big beat (Prodigy, Chemical Brothers, ...), l'Electroclash (Fisherspooner, The Hacker, Terence Fixmer, ...), la Power Noise aka Rythmic Noise ou Techno indus (Synapscape, Converter, P.A.L, ...), la Techno hardcore (Ultraviolence, Micropoint, ...), ...
Anonymous
drakaon
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Le mouvement gothique si on peut le définir Empty Re: Le mouvement gothique si on peut le définir

Message par drakaon le Ven 28 Avr - 19:37

Jargon gothique

Le mouvement gothique a depuis son apparition adopté un certain nombre de termes, détournés ou créés à son profit, souvent importés de l'anglais. Les deux principaux champs lexicaux concernent le regard porté sur le mouvement lui-même, et les différentes modes ou tendances à l'intérieur de la mouvance gothique.

Désignation du mouvement

Gothisme, Gothicisme

Terme utilisé par certaines personnes se réclamant du mouvement gothique pour définir l'appartenance à ce même mouvement. Le terme se veut alors être une prise de position sur les valeurs de ce mouvement visant en particulier à le constituer en tant qu'un état d'esprit, une philosophie, voire un art de vivre ou une idéologie. Le terme est parfois repris par les médias, qui parlent alors du gothisme comme de l'appartenance à un mouvement organisé ou à une secte.
La nécéssité et la pertinence de l'utilisation de gothisme font l'objet de controverses entre ceux qui se reconnaissent dans le mouvement, certains contestant son dogmatisme et l'existence même d'une philosophie spécifique au mouvement gothique, d'autres mettant en avant la nécessité de qualifier par un terme propre l'adoption en tant que mode de vie de divers traits caractéristiques du mouvement.

Gothitude

Néologisme utilisé par certaines personnes se réclamant du mouvement gothique pour se définir : ensemble des valeurs propres au mouvement gothique ; appartenance à ce mouvement ; valeurs du mouvement gothique auxquelles on adhère. Selon les interprétations, ce terme est construit par analogie (cf. négritude), ou bien comme un mot-valise de gothique attitude (cf. rock'n'roll attitude).

Jargon des soirées


Voir aussi mode gothique pour le vocabulaire propre au look et notamment la partie spécificités de la scène britannique.

Babybat

Désigne une gothique, généralement très jeune, au look particulièrement aguichant. Le terme est péjoratif.

Gothopouf


Désigne de façon très péjorative une jeune fille qu'on accuse de pousser son look gothique à l'extrême pour provoquer ou effrayer son entourage ou pour draguer outrageusement en soirée.

Trendy

Goth masculin au look très poussé qu'on accuse de ne connaître du mouvement gothique que le côté vestimentaire.

Spooky kid


Désigne un gothique dont le look tend à se rapprocher de celui arboré par Marilyn Manson, ou basé sur des produits dérivés de cet artiste.

Netgoth, net.goth ou netgotheux

Membre de l'une des communautés gothiques existant sur Internet (forums, groupes Usenet, listes de diffusion, etc).

Littérature

Auteurs ayant un lien direct avec le mouvement
Poppy Z. Brite
Neil Gaiman
Daniel Handler (connu aussi sous le pseudonyme de Lemony Snicket)
Auteurs dont le mouvement se réclame
Gertrude Atherton
Charles Baudelaire
Ambrose Bierce
Algernon Blackwood
Lord Byron
Lord Dunsany
Johann Wolfgang von Goethe
William P. Hodgson
Hoffmann
Comte de Lautréamont
Sheridan Le Fanu
Matthew G. Lewis
Howard Philips Lovecraft
Arthur Machen
Guy de Maupassant
Abraham Merritt
Gustav Meyrink
Edgar Allan Poe
John William Polidori
Anne Rice
Friedrich Schiller
Sir Walter Scott
William Shakespeare
Mary Shelley
Clark Ashton Smith
Bram Stoker
Auguste de Villiers de l'Isle-Adam
Horace Walpole
Oscar Wilde
William Wordsworth
Editeurs
Editions de l'Oxymore
Editions Nuit d'Avril
Arts plastiques
Artistes appréciés bien que n'ayant pas de lien direct avec le mouvement :
Aubrey Beardsley
Brom
Jean-Marc Dauvergne
Gustave Doré
Sandrine Gestin
H.R. Giger
John Howe
Dave Mc Kean
Séverine Pineaux
Odilon Redon
Luis Royo

Bibliographie


Carnets Noirs de Mario Glénadel, Christophe Lorenz, Stéphane Leguay & Olivier Steing (Editions : K-Inite - 2003 - ISBN 2915551014), livre sur le mouvement gothique (musique, culture, histoire).
Gothic : la culture des ténèbres de Gavin Baddeley (Editions : Denoel - 2004 - ISBN 2207256251), Un panorama de la culture gothique des origines à nos jours qui explore tous les aspects du cinéma, de la musique, de la littérature, du body-art et de la mode vestimentaire (traduction francaise du livre Goth Chic : A Connoisseur's Guide to Dark Culture).
Les goths : Petit précis d'ethnologie urbaine de The Crobard (Editions : K-Inite - 2004 - ISBN 2915551006), livre parodique et humoristique sur les goths et le mouvement gothique.
Goth : Le romantisme noir de Baudelaire à Marylin Manson de Patrick Eudeline (Editions : Scali - 2005 - ISBN 2350120244)
Génération Extrême - 1975-1982, du punk à la cold-wave de Frédéric Thébault (Editions : Camion Blanc - 2005 - ISBN 2910196941), ouvrage présentant un panorama des mouvements musicaux de l'époque, comprenant un chapitre sur les débuts du mouvement gothique. (site web)
Anonymous
drakaon
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Le mouvement gothique si on peut le définir Empty Re: Le mouvement gothique si on peut le définir

Message par Lady vam le Ven 28 Avr - 19:58

C'est super complet ton topic, merci !! :hum: meme si c'est hard de tout lire (lady la faineante).

Y'a notamment un thème qui pourrait faire l'objet d'un débat car encore aujourd'hui je me pose certaines questions, c'est par rapport aux groupes qui font de la provoc en affichant ces fameux symboles extrêmes dont tu parles. Et vu que j'écoute pas mal de métal indus, j'ai souvent remarqué ce genre de "démonstration", plus que dans les groupes d'autres styles musicaux.

Je suis toujours en train de me demander si c'est par simple provoc, idéologie ou au contraire pour faire passer un message du genre "C'est pas biennnnnn !!" :oh:
J'avoue avoir eu pas mal de doutes la-dessus.
Anonymous
Lady vam
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Le mouvement gothique si on peut le définir Empty Re: Le mouvement gothique si on peut le définir

Message par drakaon le Ven 28 Avr - 20:08

lady vampire a ecrit

Je suis toujours en train de me demander si c'est par simple provoc, idéologie ou au contraire pour faire passer un message du genre "C'est pas biennnnnn !!"

je croit que l'on trouve les trois, tout dépend du groupe, il faut s'intéréssé de plus prés aux paroles et a ce qu'ils peuvent dire dans la presse
Anonymous
drakaon
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Le mouvement gothique si on peut le définir Empty Re: Le mouvement gothique si on peut le définir

Message par Lady vam le Ven 28 Avr - 21:31

drakaon a écrit:lady vampire a ecrit

Je suis toujours en train de me demander si c'est par simple provoc, idéologie ou au contraire pour faire passer un message du genre "C'est pas biennnnnn !!"

je croit que l'on trouve les trois, tout dépend du groupe, il faut s'intéréssé de plus prés aux paroles et a ce qu'ils peuvent dire dans la presse

Oué justement, quand j'ai découvert Rammstein et que j'ai commencé à être fan, j'avais des doutes sur certains trucs (chansons, comportement, etc...) alors j'ai été m'informé sur leurs sites, j'ai lu tout ce que je pouvais lire sur eux ;)
Anonymous
Lady vam
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Le mouvement gothique si on peut le définir Empty Re: Le mouvement gothique si on peut le définir

Message par troll le Ven 28 Avr - 23:06

tu t'es encore dechirer mon petit drakaon ;)

_________________
je veux bien faire des réponses intelligentes mais posez pas question idiotes! (Coluche)


Le mouvement gothique si on peut le définir Img_5719
troll
troll
Suprême serviteur

Masculin
Nombre de messages : 1990
Age : 43
Localisation : oullins ou l'autre
Date d'inscription : 20/03/2006

Feuille de personnage
race: troll

http://trollseb.deviantart.com/

Revenir en haut Aller en bas

Le mouvement gothique si on peut le définir Empty Re: Le mouvement gothique si on peut le définir

Message par drakaon le Ven 28 Avr - 23:15

Troll a écrit

tu t'es encore dechirer mon petit drakaon

heu vi y en a qui bosse ici :lol: ba en faite c'est un sujet que j'avais deja préparer dans l'intention de crer un site

au fait lady vampire, il faut aussi dire que concernant les groupes venant d'europe du nord il y a moins de tabou concernant l'extrême droite et le nazisme dans ces pays d'ou une certaines liberté dans leurs texte et leurs images


Dernière édition par le Sam 29 Juil - 14:59, édité 1 fois
Anonymous
drakaon
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Le mouvement gothique si on peut le définir Empty Re: Le mouvement gothique si on peut le définir

Message par mick le Dim 30 Avr - 1:41

euh cet article est sans doute du copier coller, mais le mouvement gothique remonte a bien plus loin que la fin des annees 80, durant la periode wicca il y avait une periode romantique, mais je ne me souviens plus du nom, donc...je crois que gothique est trop large et c'est un mouvement qui compte de plus en plus de petit gogoth qui veulent se donner du style, et ces debats sont sans fin
Anonymous
mick
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Le mouvement gothique si on peut le définir Empty Re: Le mouvement gothique si on peut le définir

Message par stressos le Dim 30 Avr - 3:33

Très bien ton post excelent même mais si je puis me permettre d'ajouter une rectification par rapport a un style de musique bien de chez nous appellez la touching pop (asylum party, little nemo, babel 17, sky cries mary).
Anonymous
stressos
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Le mouvement gothique si on peut le définir Empty Re: Le mouvement gothique si on peut le définir

Message par daemonia.nymphe le Dim 30 Avr - 7:28

oui bien vue stressos :zetaime:
daemonia.nymphe
daemonia.nymphe
Comme un ami une amie ?

Nombre de messages : 1000
Age : 49
Localisation : annecy
Date d'inscription : 17/03/2006

Feuille de personnage
race: nymphe

https://lesportesdusoir.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Le mouvement gothique si on peut le définir Empty Re: Le mouvement gothique si on peut le définir

Message par stressos le Dim 30 Avr - 10:55

j'en ai oublier encore un autre le mouvement növo (mathematique moderne, nini raviolette,jacno, polyphonic size, artefact, ruth...) :lol:

putain je suis chaud comme la braise le mouvement space rock (nik turner, hawkwind, helios creed).
Anonymous
stressos
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Le mouvement gothique si on peut le définir Empty Re: Le mouvement gothique si on peut le définir

Message par drakaon le Dim 30 Avr - 11:49

Merci pour ces info , mais je rappel que le titre de ce post est" le mouvement goth si on peut le definir" le sujet et si vaste qu'il n'est pas possible de tout aborder d'un seul coup, et qui dit mouvement dit évolution, je me suis surtout pencher sur les origines du mouvement et ses grandes lignes. Donc si vous avez des compléments a apporter n 'hésiter pas

Mick a ecrit

mais le mouvement gothique remonte a bien plus loin que la fin des annees 80

vi vi c'est se que j'ai dit fin 70 debut 80
Anonymous
drakaon
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Le mouvement gothique si on peut le définir Empty Re: Le mouvement gothique si on peut le définir

Message par Bathorya le Ven 5 Mai - 1:16

Archi complet ce topic !
Bravo.
Le mouvement Gothique est abordé sous toutes ses coutures sans mettre plus en avant telle ou telle chose.
Bien sûr il a toujours des choses à rajouter, à argumenter, débattre etc...c'est vrai, pourquoi faire simple quand on peut faire compliquer?
Gut!
Bathorya
Bathorya
Je veux qu'on s'associe

Féminin
Nombre de messages : 306
Age : 31
Localisation : En vadrouille
Date d'inscription : 29/03/2006

Feuille de personnage
race:

Revenir en haut Aller en bas

Le mouvement gothique si on peut le définir Empty Re: Le mouvement gothique si on peut le définir

Message par stressos le Sam 6 Mai - 3:47

Sans retourner au moyen age et avant la periode punk 1973 (l'année de ma naissance) hawkwind creation d'un style appeller le space rock, 1975 the residents avec l'album the third reich n'roll et krafwerk. qui ont tous declancher ou influencer.
Anonymous
stressos
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Le mouvement gothique si on peut le définir Empty Re: Le mouvement gothique si on peut le définir

Message par angi le Jeu 25 Mai - 16:37

oui ....

un mouvement culturel ancien

...

Gothique à la base n'est pas ça ;)

je suis passionné d'histoir de l'art en sait un minimum sur le sujet

à oui une chose, je sais pas si j'ai bien compris

le groupe the Cure c'est batcave????

si oui il faut reviser un peu je ne dis certes rien mais bon
Anonymous
angi
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Le mouvement gothique si on peut le définir Empty Re: Le mouvement gothique si on peut le définir

Message par Kouraï le Jeu 25 Mai - 16:42

pour un topic complet c'est complet :o
m'en a fallut du temps pour lire tout ca (bon j'avoue j'ai sauté des passages , en tout cas ce que je connaissais ou savais)

bravo pour ce travaille de fourmi

quelques idées ont pu étre éclairée grace à ça merci bien
Anonymous
Kouraï
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Le mouvement gothique si on peut le définir Empty Re: Le mouvement gothique si on peut le définir

Message par bloodlines le Lun 29 Mai - 18:42

tres complet :remonte: s il fallait remonter au source ouaou quel voyage dans le temps .tres bonne idee ce topic
bloodlines
bloodlines
Sera la tienne

Féminin
Nombre de messages : 694
Age : 42
Localisation : ENTRE LA VALLEE ET LE PIC
Date d'inscription : 27/05/2006

Feuille de personnage
race: elfe

Revenir en haut Aller en bas

Le mouvement gothique si on peut le définir Empty Re: Le mouvement gothique si on peut le définir

Message par Darenzia le Mer 31 Mai - 16:47

ouai mais la plupart des goths que j e connais rejète le punk en disant que cette culture est une sous-culture, une culture de bas niveau.
n'oublions pas les valeurs qui ont fait naitre notre culture
Anonymous
Darenzia
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Le mouvement gothique si on peut le définir Empty Re: Le mouvement gothique si on peut le définir

Message par fée-odal le Mer 31 Mai - 19:11

Moi c'est pas ma tasse de thé, je me sens très loin de tout ça, bien qu'étant fascinée par cette culture il y a quelques années... J'aime pas trop.
Anonymous
fée-odal
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Le mouvement gothique si on peut le définir Empty Re: Le mouvement gothique si on peut le définir

Message par Anonymou le Mer 31 Mai - 19:16

Je trouve ça carrément hallucinant :oh:
Darenzia a écrit:ouai mais la plupart des goths que j e connais rejète le punk en disant que cette culture est une sous-culture,
M'est avis que tu ne connais pas de "bons" goths alors...
Anonymous
Anonymou
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Le mouvement gothique si on peut le définir Empty Re: Le mouvement gothique si on peut le définir

Message par Indobscure le Mer 7 Juin - 0:31

Darenzia a écrit:ouai mais la plupart des goths que j e connais rejète le punk en disant que cette culture est une sous-culture, une culture de bas niveau.

Ben carrément trop pas!! on est quand même nés un peu d'eux, faut pas l'oublier lol!!! enfin bon moi jsuis pas d'accord avec eux...
Indobscure
Indobscure
Et toutes les fleurs qu'on trouve

Nombre de messages : 82
Localisation : toulouse, la ville rose de rêves noirs....
Date d'inscription : 20/04/2006

Feuille de personnage
race:

http://venenum-est.skyblog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Le mouvement gothique si on peut le définir Empty Re: Le mouvement gothique si on peut le définir

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ne ratez plus aucun deal !
Abonnez-vous pour recevoir par notification une sélection des meilleurs deals chaque jour.
IgnorerAutoriser